fbpx
Origine du Biewer

Origine du Biewer

Monsieur et Mme Werner et Gertrude Biewer de Hunsruck  en Allemagne, éleveurs de Yorkshire Terriers Dortmund World Youth Winning et « Darling von Friedheck » et « Fru Fru von Friedheck » et à leur grande surprise, le 20 janvier 1984, leur premier chiot est né avec les couleurs traditionnelles d’un Yorkshire terrier (Yorkie) un chiot avec une panure blanche envahissante. Ce chiot a été nommé « Schneeflocken von Friedheck », (schneeflöcke est allemand pour le flocon de neige).

Intrigués par cette anomalie et conquis par la robe tricolore de ce bébé, Monsieur et Madame Biewer étudièrent la possibilité d’une mutation du gène récessif pie dans leurs lignées de reproducteurs. Ils commencèrent un travail de sélection qui leur permit de créer, un petit chien présentant toutes les caractéristiques du Yorkshire terrier mais avec trois couleurs : bleu, blanc et or.

On dit que chacun de ces fabuleux spécimens était porteur du gène piebald. Il y a beaucoup de spéculations sur la façon dont ce gène est entré dans la course. Cependant, Gertrude et Werner ont senti que la progéniture de cet accouplement était un petit chien incroyable et ont décidé d’embrasser la litière et ont continué à se reproduire pour cette couleur particulière. Biewer ‘s  Yorkshire Terriers (Yorkies) qui a produit ses trois descendants de couleur est venu des chenils de Streamglen en Angleterre. 

La théorie largement acceptée est que le marquage blanc sur Schneeflocken était le résultat d’un gène piebald récessif présent dans le couple reproducteur Darling et Fru Fru. Au cours des cinq années suivantes, M. et Mme Biewer ont soigneusement assorti leurs lignes à un type défini. Le 15 novembre 1989, M. Biewer a écrit et signé sa norme officielle pour le Biewer.

Cette norme a été soumise et acceptée dans le Allgemeiner Club der Hunderfreunde Deutschland e. V. (ACH e. V.) en 1989 et le Biewer ont été reconnus pour la première fois.

Cette race n’est pas encore reconnue . Elle est pour l’instant portée par des amateurs et des éleveurs passionnés, essentiellement en Allemagne, mais aussi au Canada aux U.S.A et en Russie.

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils